16 févr '16

L'expansion de la langue anglaise

En 1828, Noah Webster a publié le dictionnaire An American Dictionary of the English Language, qui est rapidement devenu la norme en matière de lexicographie, surpassant sans doute l'œuvre maîtresse de 1755 de Samuel Johnson. Le dictionnaire de M. Webster comptait 70 000 entrées qui intégraient un grand nombre de mots typiquement américains. L'auteur croyait que la volonté d'innover et de transformer une langue permettrait d'apporter de grandes améliorations à la linguistique où celle-ci suivrait le rythme de la dynamique culturelle. Après la mort de M. Webster en 1843, George et Charles Merriam ont acheté les exemplaires invendus de l'édition de 1841 du dictionnaire An American Dictionary of the English Language, Corrected and Enlarged. La G. & C. Merriam Company (rebaptisée Merriam-Webster Inc. en 1982) a également obtenu le droit de publier des éditions révisées de cette œuvre. Le premier dictionnaire Merriam-Webster a paru le 24 septembre 1847. C'est ainsi qu'est née une tradition d'édition qui est restée ininterrompue jusqu'à ce jour.


Conformément à la vision de Noah Webster, la société effectue chaque année des révisions et des ajouts à ses dictionnaires. De nombreux mots peuvent être employés couramment en public, mais ne sont toujours pas « définis » par le dictionnaire, étant donné que le processus de reconnaissance peut être long. Le personnel de la rédaction de Merriam-Webster parcourt constamment les quotidiens, les blogues, les sites Web, les livres, les journaux et les magazines pour y connaître l'usage et le contexte des mots employés fréquemment et largement. Ces éléments de preuve consignés avec leur source complète et des renseignements sur le contexte s'appellent des citations. À l'heure actuelle, Merriam-Webster compte environ 17 000 000 citations. On surveille les mots à l'étude pour s'assurer qu'il ne s'agit pas d'une tendance temporaire, mais d'une partie répandue et reconnaissable du dialogue et de la correspondance. Les éléments de preuve accumulés de l'emploi d'un mot constituent le principal critère d'inclusion dans un dictionnaire Merriam-Webster.


En 2015, la société a ajouté plus de 1 700 entrées, et les entrées existantes ont été élargies avec plus de 700 nouveaux sens. La vaste expansion des mots traduit l'effet considérable qu'ont eu les technologies – surtout la connectivité en ligne et les médias sociaux – sur la langue anglaise. Voici des exemples de mots qui ont été officiellement reconnus et définis.


net neutrality (neutralité du Net) : (n.) idée, principe ou exigence selon lequel les fournisseurs de services Internet devraient ou doivent traiter toutes les données sur Internet de la même façon, indépendamment de leur genre, leur source ou leur destination.


meme (mème) : (n.) idée, comportement, style ou usage qui se répand de personne en personne au sein d'une culture.


clickbait (piège à clics) : (n.) chose (comme un gros titre) conçue pour amener les lecteurs à cliquer sur un hyperlien, surtout lorsque le lien mène à un contenu de valeur douteuse ou d'intérêt douteux.


emoji (emoji) : (n.) images, symboles ou icônes de petite taille que l'on utilise dans les champs de texte des communications électroniques (comme dans les textos) pour exprimer la disposition émotionnelle de l'auteur, transmettre des renseignements de manière concise ou communiquer un message avec humeur sans employer de mots, entre autres.


sharing economy (économie du partage) : (n.) activité économique où des personnes achètent ou vendent un accès, habituellement temporaire, à des biens ou à des services, surtout lorsque les dispositions sont prises par une société ou une organisation en ligne (voir Uber et Airbnb).


dark money (argent noir) : (n.) somme d'argent dont on fait contribution à des organismes à but non lucratif (surtout ceux catégorisés comme des organismes de bien-être social et des ligues de gens d'affaires) et qui servent à financer des campagnes politiques sans divulguer l'identité des donateurs.


jegging (collant-jean) : (n.) collant conçu pour ressembler à un jean en denim serré qui est fait de tissu élastique – s'emploie habituellement au pluriel.


D'autres mots se trouvent dans le texte rattaché : Quelques nouveaux mots pour 2016


Pour donner un avant-goût de 2016, Merriam-Webster a annoncé son intention d'ajouter le mot « athleisure » à sa liste de 2016. Athleisure se définit ainsi : [Traduction] « tenue de loisirs conçue pour être portée à la fois pour l'exercice et l'usage général ». À titre d'indication du temps qu'il faut à certains mots pour intégrer le célèbre dictionnaire, citons le mot « athleisure », qui a été employé pour la première fois en 1976 dans une publicité faisant la promotion de la marque « Athleisure Shoes by Dunham » dans le journal El Paso Herald-Post. De toute évidence, l'omniprésence de la nouvelle mode – du pantalon de yoga de la famille Kardashian au pantalon en molleton de 1 500 $ de Vladimir Putin – a fait en sorte que le nombre requis de citations dépasse le seuil d'acceptation linguistique.


Le monde évolue rapidement : il sera intéressant de voir si le lexique anglais en fera tout autant.


http://www.merriam-webster.com/about-us/faq (en anglais seulement)

http://unabridged.merriam-webster.com/blog/2015/05/a-growth-spurt/ (en anglais seulement)

http://www.inquisitr.com/2122792/merriam-webster-dictionary-2015-new-words-added-include-photobomb-jeggings-meme-and-tons-more/ (en anglais seulement)

https://www.washingtonpost.com/news/morning-mix/wp/2015/05/26/behold-the-new-words-added-to-merriam-webster-clickbait-wtf-and-photobomb/ (en anglais seulement)

http://www.esquire.com/style/mens-fashion/a37624/vladimir-putins-3200-workout-gear/ (en anglais seulement)

À propos de l’auteur

Jason, un auteur accompli, apporte des compétences diversifiées au GTMK. Il est entré en fonction comme adjoint à la recherche, puis, après avoir séjourné à l’étranger, il est revenu au sein de l’équipe en 2008 comme gestionnaire des Projets spéciaux. En cette qualité, Jason gère actuellement les projets spéciaux du GTMK, en prêtant une attention particulière au perfectionnement des employés, à la formation, aux demandes de traduction multimédias et à d’autres possibilités à grande échelle ou requérant des compétences particulières.

Top